La Charte de l'association

Préambule

Zé Samba est une association indépendante à but non lucratif, créée en 2006, dont le projet socioculturel s'articule autour de la percussion afro-brésilienne. Zé Samba, association Loi 1901 est parue le 07 octobre 2006 au Journal Officiel. Grâce à la qualité de l'échange et à l'implication de ses membres, l'association connaît une forte croissance de son activité.

La saison 2012-2013 est charnière pour l'association qui voit ses projets se développer, le nombre de ses membres augmenter tout en gardant ses valeurs, sa force d'échange et de partage. Il nous semble maintenant nécessaire d'inscrire dans cette charte ce qui a fait Zé Samba et ce qui unit ses membres afin que ce socle commun fasse référence pour nous et dans le développement de l'association. Cette charte vise à présenter les objectifs de l’association et peut servir de référence afin de conserver une cohérence dans les actions menées.

 

Les Objectifs politiques, définissent les valeurs et les grandes lignes politiques de l’association. Les projets pédagogiques et projets d’animations sont des sous éléments représentant des outils servant les objectifs politiques.

 

 

Point important, si cette charte engage à ce que les projets de l'association soient en cohérence avec les valeurs énoncées dans cette charte. Cette propriété n'a pas de réciproque. C'est à dire que la charte n'engage pas l'association à une participation à tous les projets correspondant aux valeurs énoncées.

Introduction : Historique et origines de Zé Samba

Association Zé Samba
© Association Zé Samba

L'association a été créée et s'est développée à partir de l'énergie, de l'implication et du désir de partage de Sébastien Rit qui en est à l'origine.

 

Au cours de l'année 2005, un groupe de 3 amis désirent pérenniser leur collaboration musicale, uniquement pour le plaisir. Soucieux de former un orchestre afro-brésilien complet, le groupe s'est naturellement ouvert à d'autres musiciens. Les répétitions hebdomadaires ont lieu alors dans le 13ème arrondissement de Paris. Les premiers statuts sont déposés en septembre 2006. Après des difficultés pour trouver un lieu adapté, l'abeille atterrie en septembre 2007 à Saint Ouen.

 

Zé samba propose alors des ateliers de percussion, en échange d'une participation financière. N'ayant pas de lieu de stockage des instruments, devant la difficulté des trajets en transport en commun, le groupe se disperse.

 

Sébastien Rit persiste et un groupe se reforme. C'est là que Zé Samba voit l'importance pour son projet de s'ancrer sur un territoire.

Ce dont témoigne Sébastien Rit c'est que cette pratique est "un incroyable outil qui peut permettre à n'importe qui d'avancer, de gagner en assurance, en confiance, en énergie positive, en bien-être physique, en partage, en ouverture d'esprits..."

 

Depuis 2006, la volonté de créer un atelier de percussions afro-brésiliennes, tout en réduisant les frais d’inscription au minimum (grâce aux spectacles vendus) a permis de limiter toute discrimination liée au pouvoir d'achat. L'activité de l'association s'est donc développée à partir des valeurs qui la fondent, à partir de cette énergie, de cette envie de partage et d'ouverture aux autres.

I. Les Valeurs portées par Zé Samba

Les valeurs politiques issues de L'éducation populaire

Bloco do Zé - Batucada - Fête de la musique 2013
© Association Zé Samba

Dès son origine l'association a été portée sur les valeurs de non discrimination, de reconnaître la faculté pour chaque individu de changer, de progresser selon son rythme, d'être en position d'acteur de son évolution, de pouvoir mettre en commun son énergie et le plaisir d'une activité partagée.

L'association Zé samba reconnaît dans sa mise en œuvre les principales valeurs portées par les mouvements d'éducation populaire. Citons les valeurs centrales de l'éducation populaire :

Tout être humain peut se développer, évoluer et progresser tout au long de sa vie. Il n'y a qu'une éducation, elle s'adresse à tous et elle est de tous les instants.

 

L'éducation se fonde sur l'activité, essentiellement dans la formation personnelle et dans l'acquisition de la culture.

 

Tout être humain, sans distinction de sexe, d'âge, d'origine, de conviction, de culture, de situation sociale a droit à notre respect et à nos égards.

 

Le respect de chaque personne comme individu unique avec des besoins uniques; des activités adaptées et porteuses de sens dans lesquelles il est un acteur et non un consommateur passif; la participation à la gestion de la vie collective, à l'apprentissage par l'expérience et l'autonomisation (1).

 

Ces valeurs sont une forme d'expression contre la discrimination, l'exclusion et l'injustice.

 

L'éducation populaire utilise fréquemment les méthodes actives portées notamment par les valeurs suivantes :

 

  • L'individu apprend par son activité propre et l'expérimentation.
  •  L'utilisation du groupe : les rapports sociaux au sein du groupe sont des éléments qui facilitent la réflexion. L'émulation n'est pas utilisée en vue d'une quelconque compétition mais d'une coopération.
  •  Le formateur ou l'animateur est un facilitateur plutôt que d'être le détenteur autoritaire d'un savoir préétabli. Il motive et soutient les participants par la mise en œuvre de jeux pédagogiques.

 

Intégrer Zé Samba c'est d'abord le plaisir de partager et d'échanger avec les autres. L'accent est mis sur l'épanouissement et le développement de chacun par la pratique de la percussion en groupe. Si nous utilisons la forme associative, selon la législation de 1901, qui structure les prises de décisions et les responsabilités (Bureau, CA, élections...), cette forme ne doit pas créer de discrimination ou être un frein, afin que chacun prenne part au développement, aux décisions et aux propositions de l'association.

 

1 La rédaction de ces valeurs de l'éducation populaire a été produite à partir de textes de l'association les CEMEA

Pourquoi une abeille ?

Street-art - Association Zé Samba
© Association Zé Samba

En dehors de l'alluzion au bruit produit par une abeille pendant son vol, qui correspond bien à Zé Samba; de nombreux aspects de la vie des abeilles illustrent bien les valeurs que nous défendons, et les objectifs vers lesquels nous voulons tendre.

Une ruche / une batucada n’est pas un simple rassemblement d’individus qui, en tant que tels, se comportent comme s’ils vivaient isolés. Lorsque les abeilles / les sambistes accomplissent une tâche collective, elles / ils coordonnent leurs actes de telle sorte que l’œuvre réalisée est cohérente. L’acte de l’une d’elles déclenche une réponse adaptée d’un autre individu et ainsi de suite.

Les tâches accomplies au sein de la ruche / du groupe sont réalisées à tour de rôle par ses membres. Aucune activité n’est l’exclusivité d’une caste particulière, au cours de sa vie, chaque abeille / musicien aura ¨touché un peu à tout¨.

Comme toute organisation, la société des abeilles / l'orchestre repose sur deux principes : la distribution du travail entre ses différents membres, et la coordination de toutes les facultés individuelles. Ainsi, dans une colonie d’abeilles / une batucada, tous les individus sont tributaires les uns des autres, et sont incapables de subsister par eux-mêmes.

 

 

A ce titre, dans le fonctionnement de l’association, la voix de chaque abeille doit être entendue et respectée au même titre que toutes les autres et les prises de décision sont ainsi faites par consensus.

Le lien aux origines du samba-reggae

Batucada - Repas de quartier - 2013
© Accueil Goutte d'Or

 

Zé Samba s'inspire des projets brésiliens tels que Ilé Aiyê, Timbalada, Olodum ou encore Didà Banda Feminina et de la pratique percussive appelée samba-reggae.Issue de la rencontre entre la samba et les rythmes afro-caribéens, cette musique naît à Salvador de Bahia dans les années 70 dans un mouvement de revendication identitaire de la population noire.

Aujourd'hui très pratiquée à Bahia dans les Blocos Afros (écoles de samba-reggae), cette musique, à la fois traditionnelle et résolument moderne, regroupe des personnes de tous âges et horizons sociaux. Les blocos ont aujourd'hui un véritable rôle social d'éducation et de métissage.

 

Les écoles de Samba-Reggae de Bahia sont, au delà de lieux d'enseignement, des groupes culturels tendant vers la lutte contre la discrimination et les inégalités sociales. « Des tambours pour devenir citoyen ». Au programme : musique, informatique et intégration. Ces écoles sont les premières institutions afro-bahianaises offrant aux enfants et adolescents une formation à la citoyenneté et à la culture au Brésil. Elles ont pour but non seulement de former des musiciens, mais aussi de travailler sur le développement de la citoyenneté et la préservation de la culture noire à travers les arts. On y prépare également les jeunes à entrer dans le monde du travail, en particulier dans les domaines artistiques.

Généralement, chaque école est associée à un quartier de Salvador, la ville la plus africaine et la plus musicale du Brésil, le berceau du Samba-Reggae.

 "A Salvador de Bahia. Des tambours pour devenir citoyen"

Courrier International - 26/07/2006- Neni Glock

 

 

L'orchestre de percussions brésiliennes, connu en France sous le nom de "batucada", tire sa force et son énergie de cette pluralité, dans un esprit très festif de partage, de respect et de découverte (de sa personne, de la musique et des autres).

 

Zé Samba s'inspire de ce mouvement afin de favoriser des rencontres inattendues voire improbables. Ainsi, elle permet à des personnes de tous âges et de tous horizons de se rencontrer autour de cette pratique dans un esprit d'ouverture vers l'autre, d'enrichissement, de respect de chacun, de partage festif et de plaisir.

II. Les Objectifs de Zé Samba

En lien avec les valeurs qui ont été énoncées et précisées ci-dessus, les objectifs de l’association Zé Samba peuvent être déclinés comme suit :

 

 

Le plaisir de jouer ensemble des percussions afro-brésiliennes (mais pas uniquement !) en ateliers hebdomadaires mais aussi en « plans » ou dans le cadre d’autres projets avec toutes les abeilles, de manière à inclure tout le monde sans discrimination de quelque niveau que ce soit

 

Favoriser l’accès à une activité culturelle : percussion afro-brésilienne tout d’abord mais aussi musique, et toute autre activité permettant de développer les talents connus ou encore en devenir des adhérents de l’association : sérigraphie, peinture d’instruments, fabrication de mailloches, chant, danse…

 

 

 

Favoriser l’ouverture sur l’autre, les liens sociaux et les rencontres entre tous les membres de l’association, rencontrer aussi d’autres musiciens (batucada certes mais pas uniquement), d’autres artistes (compagnie de danse, graffeur…)

 

 

Valoriser l’individu, lui donner confiance en lui dans sa pratique musicale mais aussi vis à vis du groupe et du public

 

 

Permettre à chaque adhérent de s’impliquer de manière participative dans la vie de l’association : la voix de chaque abeille doit être entendue et respectée au même titre que toutes les autres et les prises de décision sont ainsi faites par consensus. Favoriser l'accès à tous à la participation, la prise d'initiative, la prise de responsabilité et à la vie collective au sein de l'association.

 

 

Participer à l’enrichissement culturel de Saint-Ouen mais aussi des autres territoires qui peuvent solliciter Zé Samba dans le cadre d’animations locales

 

Décliner les objectifs de l’association, forte de ses valeurs, dans le cadre de projets socio-culturels avec des structures et des territoires désireux de faire connaître les percussions afro-brésiliennes à un public diversifié (enfants, collégiens, maisons de quartier…) et de contribuer par ce biais à l’épanouissement de l’individu et au développement de capacités individuelles et collectives


III. Les Projets de Zé Samba

Les projets de l’association Zé Samba sont construits et élaborés de manière à être en adéquation avec les valeurs énoncées auparavant au sein de cette Charte avec, en ligne de mire, les objectifs sus-mentionnés.

Il importe néanmoins de rappeler que « si cette charte engage à ce que les projets de l'association soient en cohérence avec les valeurs énoncées dans cette charte, cette propriété n'a pas de réciproque. C'est à dire que la charte n'engage pas l'association à une participation à tous les projets correspondant aux valeurs énoncées ».

 

L’ensemble des activités de l’association est basé sur le développement des compétences des participants, ce qui implique qu’aucune exigence de niveau de pratique musicale n’est requise pour s’inscrire dans un projet de l’association.

 

 

Les grands projets de l’association (notamment les orchestres) s’inspirent des projets bahiannais, en adaptant leur fonctionnement à notre environnement et notre culture francilienne ; l’idée n’étant pas de reproduire ce qui ce fait à Bahia mais bien de s’en inspirer pour développer une culture et des projets propres à l’association Zé Samba.

Projets avec les adhérents de l'association :

Pour donner vie à ces objectif l’association Zé Samba, propose (liste non exhaustive) :

 

  • Des ateliers d’apprentissage de percussions afro-brésiliennes hebdomadaires destinés à un public d’adultes (les mardis à Bougival, les mercredis et vendredis aux Studios Mains D’œuvres de Saint-Ouen).

Ces ateliers permettent l’apprentissage d’un répertoire commun à tous les ateliers, composé par Sébastien Rit au moyen d’instruments disposant chacun d’une technique propre.

  • Des « Zé Répétitions » permettant à toutes les abeilles composant les différents ateliers de se rassembler autour du répertoire de Zé Samba, sans aucune distinction de niveau, permettant de recomposer à certains moments une ruche complète.
  • Des spectacles, aussi appelés « Plans » dans le jargon de Zé Samba, qui consistent en des animations pures avec les musiciens de l’association pour des événements pour lesquels Zé Samba est sollicitée : animation d’une course sportive, d’une fête de quartier, d’un événement municipal…
  • Des stages ponctuels par section d’instruments permettant de développer une technicité toute particulière liée à l’instrument pratiqué et de décloisonner les différents ateliers.
  • Des projets plus longs aussi avec une ruche qui se constitue pour « Zé l’été » où les abeilles se retrouvent 15 jours durant, à l’instar d’un stage longue durée avec des prestations en extérieur mais avec la vie en collectivité aussi (gestion collective de la vie quotidienne)
  • Des rencontres avec d’autres musiciens et artistes comme l’organisation d’un Zé Dub en présence de musiciens professionnels qui accompagnent Zé…une autre manière de se nourrir d’autre chose pour évoluer et questionner sa pratique musicale et corporelle…c’est aussi, parfois, aller assister à des concerts ou spectacles d’autres formations de batucada ou d’autres artistes de manière plus générale ; s'associer à une compagnie de danse contemporaine le temps d'un spectacle ; s'initier au street art auprès d'un plasticien reconnu pour donner une touche personnelle à nos instruments

Bloco do Zé

L'association a créé le "Bloco do zé" rassemblant les participants enfants et adultes des différents projets de l'association pour des répétitions ou des spectacles communs (notamment lors de la fête de la musique).


- La Batuc à Fosses pour un public familial, issu d'un partenariat avec l'école de musique de Fosses.

 

- La Batukîle, orchestre d'enfants et d’adolescents, issu d'un partenariat avec les centres de loisirs de l'Île Saint-Denis.

 

- Le Tam-tams de l'avenir, orchestre d'enfants et d'adolescents, issu d'un partenariat avec le Service Municipal Jeunesse de Drancy.

 

- Mais aussi des ateliers en centres de loisirs, en maisons de quartier, en établissements scolaires ou encore en partenariat avec d'autres services municipaux par exemple…

 

 

Les projets en partenariat se doublent souvent d’un projet éducatif en partenariat avec des professionnels, l’apprentissage des percussions afro-brésiliennes devenant ainsi le moyen ludique de développer la motricité, la coordination des mouvements, la créativité, l’écoute de son corps, le développement de son oreille musicale, ou encore du lien social en apprenant à jouer en collectif tout en s’épanouissant individuellement…

Batuc' à Fosses
© Association Zé Samba
La Batukîle
© Association Zé Samba
Les Tam-tams de l'avenir
© Association Zé Samba